Un quartier vert au Mirail

Réhabilitation de 112 logements collectifs

2009/10

Maître d’ouvrage : ICF Atlantique

Montant (VRD/PAYSAGE): 800 000 euros HT

Mission complète VRD /  PAYSAGE, réhabilitation et  résidentialisation


CONTEXTE / PROBLEMATIQUE

. GPV Le Mirail

. Vers une résidentialisation ?

. Pas de consommation d’eau pour l’arrosage

La question de la résidentialisation a été portée aux locataires lors d’un « Rendez vous de quartier », le 12 mars 2009. Une discussion ouverte nous a permis d’appréhender la méfiance de la population face à cette alternative.

La population se projette mal dans un espace clos, surtout si cette situation est unique dans le quartier (crainte des différences / contrastes créés avec les cités environnantes)

Ce dernier point est intéressant, il est repris d’ailleurs dans la charte du Mirail. La volonté d’intégrer le quartier dans son environnement urbain, des limites souples, du végétal pour limiter la perception carcérale d’une résidentialisation systématique.


IDTEC

Approche participative et environnementale

Longtemps nous nous sommes posé la question de l’intérêt de résidentialiser en fermant l’ensemble du site. Ce qui importait prioritairement était d’offrir des places de stationnement réservées pour chaque personne désireuse d’en obtenir, pour des questions de confort et de sécurité. La première proposition a été de constituer une limite épaisse « trait - d’union » sous la frome de jardin familiaux, un lien inter-quartiers.

Le projet a finalement évolué vers une intervention minimisée, favorisant une grande perméabilité du site tout en proposant 55 places de stationnement sécurisé. Le parking sud restera public et sera conservé pour permettre à chacun de continuer de se stationner gratuitement.